Get Adobe Flash player

édito de décembre 2018

« des chrétiens de 2nde zone »

En métropole, les lois de séparation des Églises et de l’État font que l’état ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte mais en contrepartie les fidèles peuvent déduire de leurs impôts leurs dons à l’Église.

Sur l’archipel, les lois de séparation ne s’appliquent pas de la même façon et la Collectivité Territoriale pourrait subventionner la Mission Catholique. Elle ne le fait plus depuis plusieurs années sans pour autant avoir autorisé les fidèles à déduire leurs dons des impôts. Ainsi les catholiques de l’archipel sont moins bien traités que ceux de métropole.

Cette situation discriminatoire est injuste, et financièrement intenable pour la Mission Catholique qui ne peut subvenir à l’entretien des 2 ou 3 prêtres qui seraient nécessaires localement de par la double insularité de notre archipel…

Mgr COLOMB & abbé THEBAUT

Aujourd'hui5
Hier23
Cette semaine95
Ce mois368
Total (depuis l'ouverture du site, le 19-03-2012)124257

Currently are 9 guests online


VCNT - Visitorcounter